Les atomes d’halogénure aromatiques, de préférence l’iode ou le brome, mais aussi le chlore sont échangés de manière catalytique en présence d’un catalyseur au palladium, d’une base et du tritium à l’état gazeux. L’activité spécifique la plus élevée est obtenue par déshalogénation des précurseurs aromatiques iodés (env. 20-28 Ci/mmol, égal à 0.74-1.04 TBq/mmol), suivent les composants bromés (env. 14-25 Ci/mmol, égal à 518-925 GBq/mmol), et les composés chlorés (env. 8-16 Ci/mmol, équivalent à 296-592 GBq/mmol). Cette procédure ne permet pas l’échange d’atomes de fluor. 

Débromation catalytique avec du tritium

[Translate to Français:] Catalytic Debromination with Tritiumgas